mercredi 27 mai 2009

My name is Beer

Une des première difficultés rencontrées par un enseignant en début d'année est le processus de mémorisation des prénoms des élèves. La gymnastique intellectuelle s'avère plus difficile lorsqu'on enseigne à l'étranger, car les prénoms nous sont souvent inconnus.
En Thaïlande, c'est tout particulièrement vrai.


D'abord, reprenons depuis le début.
Les Thaïs ont un nom de famille et un prénom, ce dernier étant choisi par les parents. Le choix du prénom est assez complexe, car l'objectif principal est de "porter chance". Beaucoup ici sont très attentifs à ce genre de superstition, et les règles permettant de déterminer le "facteur chance" d'un nom sont très complexes et leurs origines assez floues.
Il y a des lettres meilleures que d'autres, des suffixes, des préfixes et des syllabes qui, sans avoir de signification précise, évoquent le bonheur, l'argent ou la joie.
Les prénoms sont donc fabriqués par un assemblage de ses lettres et mots. Il arrive alors assez régulièrement qu'ils soient uniques, ou tout du moins rarissimes.

De leur côté les noms de familles ont, pour la plupart, été eux aussi fabriqués de cette façon. En effet, en Thaïlande, on peut changer à loisir son prénom... mais aussi son nom de famille. J'ai eu du mal à trouver une confirmation officielle, mais ce qu'on m'a expliqué, c'est que la procédure n'est pas plus compliquée que remplir un formulaire et n'a pas besoin d'être justifié comme c'est le cas en France.
On ne peut pas non plus choisir n'importe quel prénom, sont proscrits les noms contenant des mots relatifs à la famille royale et tout ce qui est grossier ou insultant. Ceci dit, ça laisse pas mal de latitude.
J'avoue que j'ai un peu de mal à imaginer comment les administrations arrivent à gérer ce casse-tête... En même temps, ici, sécu, assurance chômage etc... ça n'existe pas.
Cette possibilité de changer de nom si facilement remonte à l'époque du roi Rama VI qui, pour appaiser les tensions entre les Thai et l'énorme communauté de chinois (installés en Thailande depuis de nombreuses générations), leur a offert la possibilité d'adopter des patronymes Thaï.

La tendance est alors à la surenchère. On va coller le plus possible de syllabes de bon présage, histoire, au cas où, de s'assurer un peu de chance.
Un bone exemple est la médaillée Olympique Prapawadee Jaroenrattanatarakoon, qui a adopté cet immense patronyme en lieu et place de "Junpim Kuntatean" juste avant les jeux. Bien lui en a pris semble-t-il.

La conséquence directe de ces patronymes à rallonge, est que les Thai ne les utilisent que pour les documents officiels. Le reste du temps, ils utilisent un surnom: entre amis, avec la famille mais aussi pour les relations professionnelles (le surnom est alors simplement associé à "Khun", qui veut dire "Mr." ou "Mme").
Celui-ci aussi ils le changent. Quand ils sont petits, il est donné par les parents, mais il peut s'avérer un peu embarassant plus tard (trop infantile) alors ils n'hésiteront pas non plus à le changer.
Il y a des classiques: "Nueng", veut dire "Un", est assez régulièrement donné au premier enfant. Mais de nos jours, la mode est à l'anglais. Parce que c'est "cool".
Je ne parle pas de donner des prénoms anglophones... mais bien d'utiliser des mots anglais qui évoquent quelque chose de positif pour les Thaï.
Le résultat peut s'avérer assez surprenant, voir gênant ou hilarant.
Certains seront alors surnommés "Boss", "Best" ou "First"... pour des raisons assez évidentes. Il y a aussi les noms supposés mignons: "Cookie", "Cartoon", "Pancake"... et les ratages: "Pee", "Beer", "Cutout" (??), "F-4" (???).

La palme reste aux parents de deux jumeaux que j'ai dans ma classe.

L'un est surnommé "Play".
L'autre...
...
... s'appelle "Pause"

10 commentaires:

Cyrille a dit…

Merci pour toutes ces infos :) Je suis en Thailande depuis deux mois comme je lavais ecrit dans un de mes commentaires precedents :)

Vraiment heureux de votre "come back" :)

Un article qui me tiendrait a coeur: comment gerer la difference culturelle occidentale/asiatique au quotidien car j'avoue par exemple que mon humour sarcastique passe assez mal ici par exemple ;)

Bonne continuation et merci!

Caroline a dit…

Ben moi je vais faire simple pour le bébé que je porte...n'importe quoi ces Thaï;)
Bises

Anonyme a dit…

Hilarant, mais très intéressant. Pourrais-tu nous dire quels sont les surnoms les plus courants et éventuellement s'ils ont une signification particulière?
Tu ne nous dis pas ce qu'il en est du nom de chacun lors d'un mariage
Merci encore pour toutes ces infos.
Au plaisir de te lire encore et encore.
Martine

Anonyme a dit…

Haha, Play/Pause... ma femme (Noy = petite) a trouvé ça très drôle :D

Jean-Yves a dit…

@Cyrille:
Effectivement, l'humour est l'une des plus grosses barrières culturelles, mais ça ne se limite pas à une opposition occident/asie à mon avis. C'est tellement lié à l'expérience de la vie de tous les jours que c'est probablement la dernière des berrière qui restera après de nombreuses années sur place.

Dépasser, ou au moins gérer ces différences culturelles, c'est bien toute la difficulté... et l'intérêt... de l'expatriation. Mais je serai bien embêté de donner des conseils. C'est tellement au cas par cas.

Par contre, j'ai prévu de faire une article sur les petites habitudes et attitudes faciles à adapter pour rendre les choses un peu plus faciles... mais ce sera probablement plus utile aux gens de passage qu'à ceux qui résident ici.

Jean-Yves a dit…

@Martine:
C'est un peu ça le problème, des noms courants, il n'y en a pas tant que ça, du fait de la grande liberté de mouvement sur ce sujet.
Et puis ils ne signifient pas toujours quelque-chose.
Un commentateur a mentionné "Noy" (petit), il y a aussi "Nuch" qui signifie "petite soeur" ou des noms d'animaux et de fruits. Parmi mon entourage il y a:
"Kob": Grenouille
"Chompoo": Un fruit local (ou la couleur rose)
"Kwang": Biche
"Som": Orange
"Nok": Oiseau
"Moo": Cochon (hé oui)
"Noo": Souris
...

Anonyme a dit…

Beer...c'est pas un ratage...j'en connais qui s'appelle comme ça, sans aller jusqu'en Thaïlande;-)

Bises, tu ns manques!
Anne

Cyrille a dit…

vos posts me manquent a moi :) Vivement le retour! J'espere que vous vous portez bien!

Anonyme a dit…

beaucoup appris

Cyrille a dit…

dommage d'avoir arrete ce blog je l'aimais bien.