vendredi 1 août 2008

Week-end à Phuket

Phuket est une des destinations principales pour les visiteurs arrivant en Thaïlande... C'est probablement pour cela que je n'en ai pas fait une de mes priorités. J'ai tendance à fuir le chaland.

Cette fois-ci, pourtant, le "package" proposé était tellement intéressant que, après tout, un petit week-end hors de Bangkok, avec plage et grande chambre d'hôtel, ne peut pas faire de mal.

Phuket est la plus grande île de la Thaïlande. Située au sud-est, dans la mer d'Andaman, elle mesure environ 15km de large par 60km de long.
Autant dire qu'il y a de quoi caser du touriste. Surtout qu'elle propose en plus d'immenses plage de sable blanc baignant dans une eau turquoise devant lesquelles trônent de grands complexes hotelier.

On en est pas encore au niveau de la Costa Brava, mais on est aussi très loin du côté encore un peu sauvage des îles de Thaïlande que j'aime à fréquenter.
En ce moment, c'est la basse saison à Phuket, car le temps est plus souvent couvert qu'à la haute saison (de novembre à février, c'est quasiment soleil sans interruption). C'est ce qui nous a "sauvés".
D'abord parce que les nuages m'ont évités de griller complêtement. Ca fait un bout que j'ai pas pris le soleil, pas mal occuppé par le boulot, et essayant de l'éviter tant que possible tellement il fait chaud et humide en ce moment.
J'ai quand même pu prendre:

  • quelques photos ensoleillées
  • un léger bronzage
Et comme c'est la basse saison, les prix sont plus raisonnables, et les hôtels loins d'être pleins. Pas de foule sur la plage et dans les rues. C'est agréable. Mais j'imagine la tête que ça doit avoir en pleine saison et, personnellement, ça fait pas trop envie.
On sent que la limite de saturation est dépassée: on trouve ici trappes à touristes, des thaï pas super aimables (pas beaucoup, mais c'est un fait exceptionnel en Thaïlande), des prix franchement plus élevés qu'ailleurs (même comparé à Bangkok) et des quartiers "chauds" à la sauce Pattaya.
Les touristes les plus courants ici sont les allemands et les suédois. Ces derniers cherchent probablement à échapper à leur long hiver, et profitent de vols directs de Stockholm à l'aéroport de Phuket. Ils ont d'ailleurs payés un lourd tribut au Tsunami de 2004 qui a frappé l'île en pleine saison toouristique.
Les français évitent ce genre de destinations. Comme quoi on n'est pas toujours les pires.

Alors voilà, je dépeins un tableau pas très attirant... mais ce n'est que de la "projection". Après tout, j'en ai vraiment profité de mon week-end à Phuket en basse-saison. La plage était belle, et la mer, pour une fois, un peu agitée (ça change, et c'est sympa). L'hôtel très agréable et les serveurs des restaurants très souriants et détendus, c'est un peu les vacances pour eux en fait.

Ah, oui... J'oubliais. C'est un des seuls endroits de la Thaïlande où il y a un peu de vagues. Alors tous les surfeurs du dimanche se précipitent pour frim... heu... communier avec la mer.
Ca me fait doucement rigoler... si on aime la mer, en Thaïlande, on fait plutôt de la plongée ou des ballades autour des îles. Le surf, on le garde pour des endroits où c'est réellement intéressant.
Enfin, c'est mon avis...

Aucun commentaire: