lundi 16 juin 2008

Vous reprendrez bien un peu de vitamines?

Après les fleurs... les fruits!

Les amateurs se régalent ici. On trouve des fruits frais dans tous les coins de la ville, prédécoupés et délicieusement juteux.
Les ananas sont sucrés et semblent dénués de fibres, les bananes sont tendres et les lychees sont justeux à souhait.
La liste de tous les fruits que l'on trouve ici serait très longue. Alors je vais mentionner quelques-uns des plus "intéressants" ou méconnus chez nous.



La Mangue:
D'abord, pour moi le "roi des fruits": la mangue.
Pas la mangue verte et rouge toute ronde que l'on trouve chez nous. La mangue d'Asie, jaune, allongée, sucrée, fondante et au parfum étourdissant.
Nature, en salade ou en "shake", j'adore... Malheureusement, elle voyage très mal, et en trouver en France est assez difficile. essayez dans le XIII°.



Le Mangoustan:
A première vue on dirait un faux fruit fait en pate à modeler. Avec des petites feuilles vertes toutes rondes collées sur le dessus. Et puis, une fois la coque tendre rompue, on découvre des quartiers blancs. Attention, chacun contient un gros noyau. Le goût est un peu acide, et pourrait faire penser à du raisin blanc... mais il y a un parfum floral là-dessus qui n'est pas désagréable.



Le Fruit du Dragon:
A la vue de la photo, pas trop difficile de comprendre l'origine du nom de ce fruit. Par contre, une fois la chair révélée, surprise! L'intérieur est noir et blanc, un peu comme un kiwi dans un film de Chaplin.
Et, soyons honnêtes, l'intérêt gustatif est très limité: pas vraiment de goût, pas vraiment sucré...
Décoratif.


Le Ramboutan:
Il est rigolo celui-là. En fait, c'est une sorte de lychee croisé avec du Velcro. Hérissé de ces petits appendices qui s'accrochent les uns-les autres, le Ramboutan révèle à l'intérieur un chair à la consistance et au goût très proches du lychee. Peut-être un peu moins parfumé mais bien plus facile à décortiquer.



Le Durian:
Celui-ci, on aime ou on déteste. L'équivalent de notre fromage pour l'Asie du Sud-Est. C'est un fruit qui n'a pas le gout de son odeur. Tant mieux, car il sent pas bon. Un peu comme une poubelle oublée au soliel vous voyez?
Et, comme, le fromage, s'il est bon, c'est délicieux, sinon, c'est vraiment pas cool.
Je m'étais déjà un peu habitué à Singapour, mais j'ai goûté l'autre jour un TRES bon Durian. Et j'ai compris. Le durian, quant il est bon, est délicatement sucré, a une consistance crèmeuse, presque beurrée et un très léger parfum fruité, mais il ne sent absolument pas.
Par contre, comment savoir bien le choisir? C'est une science occulte, un peu comme quand le grand père arrive à savoir si le melon va être bon avant même qu'il soit ouvert.

Voilà un (petit) aperçu des fruit que l'on peut trouver ici. Je continuerai la liste un peu plus tard. En attendant je vais aller soigner mon rhume.
Snirfl.

4 commentaires:

Maxime a dit…

Salut,
Super blog, je suis tombé dessus par hasard... Je suis sur Bangkok depuis le 23 Mars... J'ai 23 ans et je me disais que ça pourrait être sympa de se faire un petit apéro à l'occaz... Je travaille dans une industrie pharmaceutique à l'extérieur de Bangkok, mais je rentre les weekend... Si tu as une soirée de prévue, hésites pas à me le dire, mon addresse mail :

momo_sakomano@hotmail.com

Merci, et à bientôt!

Maxime

Anonyme a dit…

Le fait est que tes connaissances en botanique sont fort limitées. J'ai dû manquer à mon devoir de transmission de culture dans ce domaine, mais j'ai bien aimé la description très imagée du lychee croisé de velcro ...
Quant au reportage sur les orchidées, ce serait super si tu pouvais nous l'illustrer concrètement avec quelques échantillons quand tu reviendra en France.
A travers ce blog tu nous donnes à tous très envie d'aller en Thaïlande. Merci. Martine

Gaël R. alias "orneylie" a dit…

est-ce que la traduction en anglais est l'oeuvre de Systran ? Etant du métier cela m'intéresse.Merci.

Jean-Yves a dit…

Effectivement, la traduction est via Babelfish qui utilise un moteur Systran.
C'est pas génial, mais mes amis non-francophones arrivent au moins à comprendre de quoi je parle