dimanche 22 juin 2008

Des fleurs pour la maîtresse

Jeudi dernier, avant que les manifestations ne viennent troubler le quotidien, s'est déroulé dans mon école la cérémonie du "Wai Kruu".
"Wai" signifie quelque chose comme "salut" ou "respect". C'est le nom qu'on donne à la façon dont les Thaï disent bonjour, les deux mains jointes face à leur interlocuteur.
"Kruu" signifie "Professeur".
Ainsi, à l'occasion de cette cérémonie, les élèves rendront hommage à leurs professeurs.
On a ici une belle illustration de la relation entre les élèves et les professeurs en Thaïlande. Le statut d'enseignant est très bien considéré ici. Leur importance dans la société est reconnue, et l'affection que les gens ont pour eux est accrue par le fait qu'ils soient notoirement mal payés.

La gentillesse naturelle des Thaï transparait quotidiennement dans la relations élève-professeur: bien que l'organisation de l'école et des cours ressemble à l'école "à l'ancienne" (uniformes, hymne national le matin...), il existe un très fort lien affectif entre les élèves et leurs professeurs.

Pour preuve: après la cérémonie "officielle", chants entonnés et compositions florales remises presqu'au garde-à-vous, la journée continue chacun dans sa classe mais de nombreux élèves passent de leur propre chef rendre visite et hommage à leurs anciens professeurs. Leur offrant une petite couronne de jasmin.

Cette atmosphère joyeuse et débordante d'affection est vraiment touchante. Les Thaï, encore une fois, nous démontrent que leur réputation de gentillesse n'est pas usurpée. Elle leur joue parfois des mauvais tours, mais dans ce cas, quel bonheur de les voir prendre tant de plaisir à aller à l'école.

5 commentaires:

Anonyme a dit…

Voilà des coutumes qui me font aimer la Thaïlande. De plus tes photos montrent bien la beauté et la notion de respect mutuel de cette cérémonie. Merci Jean-Yves de nous faire partager tout cela. Je pense que pour toi c'est aussi une expérience très enrichissante.
Martine.

Gaël R. alias "orneylie" a dit…

Très joli, très touchant. Et je ne plaisante pas. MAIS... j'ai longtemps vécu en Asie. Que dire de plus? Les hommes qu'ils viennent d'Europe ou d'ailleurs sont comme les vents, ils tournent. Je ne suis ni désabusée, ni amère, non, on me qualifie d'éternelle optimiste. Et je suis une battante. Je refuse de fermer les yeux devant l'injustice, l'arbitraire etc.
En fait, je n'aimerais pas saper l'ambiance... Ce n'est pas pour rien que ce soir je viens de publier une certaine photo sur mon blog. Amitié.

http://orneylie.blogspot.com/

Jean-Yves a dit…

C'est effectivement une formidable expérience.
Et, bien sûr, je ne suis pas naïf au point de croire que ces adorebles petits Thaï resteront des enfants. Les adultes font, ici, ,comme partout ailleurs, Asie et reste du monde, autant de choses belles qu'atroces. Et souvent d'autant plus que la pauvreté et la misère d'en mèlent.

Je parlerai d'ailleurs plus longuement dans un prochain post de Luc, un très bon ami français qui a ici longtemps travaillé pour une ONG chargée de lutter contre la traite des enfants.

Mais je reste convaincu que l'avenir de ce monde se construit dans ses écoles. Qu'il est essentiel que l'amour, le respect et la tolérance soient le mode de fonctionnement propre de ses lieux où se construisent les futurs adultes.
Et, malgré les moyens relatifs dont ils disposent, la situation économique et politique un peu difficile, je trouve que les Thaï restent remarquablement attachés à ses valeurs et évitent le piège du formattage de la pensée.

YLP a dit…

Bonjour, un petit commentaire pour simplement ajouter quelques remarques. La transcription phonetique francaise de พิธีไหว้ครู est พิธี("phithi" - ceremonie) ไหว้("wai" - saluer) ครู("khrou" - professeur, maitre). Cette ceremonie a lieu tous les 3eme jeudis du mois de juin, faisant ainsi du jeudi la jour des professeurs. Et oui, les eleves adorent arriver en plein milieu du cours pendant cette journee pour remettre au professeur une petite fleur ... en echange d'une benediction pour leur futur suivi d'une tape sur la tete :)

Anonyme a dit…

Ces valeurs semblent se perdre en France...ceci étant aidé par la politique menée par le gouvernement.
J'ai quand même reçu un joli bouquet de fleurs en fin d'année...ça fait plaisir.
Bises
Caro