jeudi 29 mai 2008

Une journée presqu'ordinaire

6h15:
Mon portable sonne. J'ai choisi une musique pas trop agressive. Il faut me prendre en douceur le matin. Surtout à cette heure-là.
Heureusement, ici, le soleil se lève à 6h00, c'est donc pas trop froissé que je me dirige vers la douche.
Une fois ablutions et préparatifs vestimentaires achevés, un petit café bien serré et départ pour une journée de classe.

7h02:
A la station de Skytrain, la rame arrive déjà assez remplie. Je me faufile dans un coin, histoire de pouvoir m'accrocher d'une main et lire le dernier chapitre du bouquin d'histoire que j'ai acheté il y a quelques temps chez Kinokunya. Les pubs défilent sur les écrans LCD, mais je les connais déjà: pas de distraction, le passage est captivant.

7h18:
Je descends à Ratchadamri. Pas de bus à l'horizon, j'en profite pour faire un arrêt au 7-eleven pour m'acheter un pain aux raisins et une petite canette de jus d'orange.

7h22:
Le bus 16 - air conditionné - arrive, aujourd'hui sans se faire désirer. Et il n'est pas trop bondé. La contrôleuse me reconnaît, à force. Les occidentaux sont rares ici. Je m'acquitte des 12 Baht (0,24€) pour le ticket en lui indiquant de mon plus bel accent Thaï "Pai Wat Ben' " (Je vais à Wat Ben').

7h37:
Je suis déposé devant le siège du Gouvernement. L'école est à deux pas, mais pour gagner 40 secondes environ, je traverse le siège de l'Office National Anti-Corruption. Y a pas de petits profits.
Devant l'école, les 3 instituteurs "d'astreinte" du mardi accueillent parents et enfants. je traverse rapidement et discretement la cour afin de provoquer un attroupement minimum puis je vais signer sur le registre de présence avant de me diriger vers mon bureau.

7h45:
Mon "bureau" est en fait à l'arrière de la classe des Grade 1/1... La salle qui servait de bureau commun aux professeurs étrangers a été transformée en fitness. Les travaux sont encore en cours cependant.
Je m'installe et commence à revoir mon programme de la journée. La classe est encore vide, les enfants vont bientôt se rassembler dans la cour pour la "cérémonie du matin".

7h55:
Pendant que je prépare mes cours, j'entends les hymnes chantés par les élèves. Tous les matins tous se rassemblent et chantent l'hymne national, puis l'hymne du Roi puis celui de l'école et enfin un dernier je ne sais plus pour quoi.
Je profite de ce dernier moment tout seul pour préparer un maximum de choses.

8h16:
Ca y est, la tornade arrive. Malgré les efforts de Lip, l'institutrice des G.1/1, la rentrée en classe se fait en désordre. Ma présence y est pour quelque chose, j'ai beau me faire discret au fond, ils viennent me dire bonjour et regarder ce que je fais avec grand intérêt.
Le silence revient avec la distribution du berlingot de lait matinal.

8h30:
Lip commence la journée par une heure de Thaï. Je laisse trainer mon oreille. Après tout, j'ai à peu près le niveau CP en ce qui concerne l'écriture Thaï, alors un peu de révision ne fait pas de mal. Et puis ça amuse beaucoup Lip, qui parfois m'interroge... Mais je suis un peu mauvais élève, surtout pour la prononciation des tons. Heureusement, 30 petites voix me corrigent avec beaucoup de plaisir.

9h30:
C'est mon tour. Ce matin: Sciences.
J'ai préparé des petites expériences. Après la séance sur les parties du corps de la semaine dernière, j'enchaîne sur les 5 sens. Un cobaye est appelé pour sentir (j'ai amené mon déo), un autre pour écouter le xylophone, un pour voir, un pour le goût... le petit veinard a le droit à un bonbon et, alors que tous se précipitent pour être le prochain cobaye, je martyrise gentiment "l'élu" en expérimentant le toucher avec une punaise.
On continue avec dessins explicatifs à recopier et une chanson où on touche les parties du corps concernées.

10h30:
Je déménage vite fait dans la classe d'à côté, pour un cours de Math. En ce moment, on prépare un "carnet de nombres". Chaque nombre est étudié, recopié, découpé dans les journaux et décoré. J'en profite pour exercer la prononciation du "th" de "three". L'astuce: Dites "ssss" avec le doigt sur le bout de la langue.

11h35:
J'ai pris un peu de retard. Gil et Mary m'attendent pour le déjeuner. Ici, pas de cantine, le repas est servi dans les classes. Les portions sont pour les petits, et c'est pas très très bon. Alors on va au food court de l'office anti-corruption d'à côté. Ici, on mange bon, varié et en quantité pour 30 Baht (0,80 €).

12h30:
Les cours reprennent. J'ai Math avec les 1/2... Je me crève pas, je fais pareil qu'avec les 1/1 (logique, non?).

13h35:
Le temps de passer chercher mon matériel, j'arrive en salle 4/2. Eux sont bien plus vieux. La communication est plus facile (les Grade 1 ne parle pour l'instant pas du tout anglais). J'ai prévu de les faire travailler sur les "points et les couleurs primaires". Au menu: peinture rouge, jaune et bleue, cotons tiges et papier canson. L'idée, leur faire réaliser que l'on peut obtenir de l'orange sans mélanger les peintures mais en alternant des points rouges et jaunes.
Certains obtiennent un joli cercle des couleurs. Pour d'autres, c'est la bérézina des traces de doigt.

14h30:
Ca y est, la journée est finie.
L'air de rien, ils pompent pas mal d'énergie. Mais je m'habitue. J'ai déjà mes astuces pour les calmer et aussi j'ai enfin assimilé leur rythme. Ca à l'air d'être plus intéressant pour eux aussi maintenant.
Je vais ranger mes affaires et emmener de quoi préparer mes cours à l'avance. Je n'ouble pas mes tampons "Hello Kitty" et "Mickey" avec leurs étoiles pour faire mes corrections (ils adorent avoir leur note à coté d'un petit personnage sympa).

14h43:
Le bus 16 arrive. Aujourd'hui, par chance, pas de manifestations ni de cortège officiel. C'est l'inconvénient de travailler en face du "Matignon" local. Il y a déjà eu 2 manifestations dans le quartier depuis la rentrée. Rien de bien véhément, mais ça perturbe pas mal le trafic.
D'ailleurs, en 2006, après le coup d'état qui a mis à la porte le premier ministre Taksin (qui s'est ensuite acheté l'équipe de Manchester City durant son "exil" à Londres avec la caisse), il y avait les tanks dans la rue... Les collègues m'ont dit que les bus passaient quand même.
C'était assez soft comme évènement, pas un coup de feu. L'armée à été obligée de demander aux touristes et aux Go-go girls d'arrêter de se faire prendre en photo sur les chars, ça faisait pas sérieux.

15h20:
J'arrive à la maison. Je vérifie le courrier... Des factures, et toujours pas le recommandé envoyé par mon papa ils y a 2 semaines avec ma déclaration d'impôts. Faut dire qu'il a été optimiste, faire confiance à 2 corps de fonctionnaires à la suite (poste française et thaï). Et puis j'imagine la tête bien embêtée du facteur thaï avec ses feuillet "AR" tout en français. Je pense qu'effrayé, ils ont préféré l'oublier dans un coin. Le "recommandé", c'est l'illustration de l'archaïsme de nos administrations. C'est obligatoire, ça donne un sentiment de sécurité, mais en fait c'est juste une lettre avec un timbre plus cher.
Je digresse...
Je suis donc à la maison, j'en profite pour faire le tour des mail, et je commence à préparer mes cours suivants.

Il me reste pas mal de temps libre en fait. Et plus encore lorsque je serai rodé. Alors j'ai un petit projet en préparation... Pas moyen que je reste à rien faire de mes après-midi.
C'est encore embryonnaire, mais c'est intéressant, et si ça marche, je pourrai même améliorer un peu mon ordinaire.
Bientôt plus de détails...

Aucun commentaire: