vendredi 22 février 2008

Le Thaï et moi

Avant-hier, j'ai terminé la première session de 20 heures de cours de Thaï. C'est à la fois très frustrant, car pour le moment, il n'est pas envisageable pour moi d'avoir une discussion, mais en même temps assez encourageant... Il parait que pour un débutant, mon accent est déjà pas si mal et ma compréhension pas ridicule. J'arrive déjà à capturer quelques mots dans des conversations et en extraire quelques informations intéressantes.
C'est pas la langue la plus simple à apprendre. Un peu comme le chinois, ca repose sur une grammaire simple et sans conjugaison, avec des mots monosyllabiques (ou alors composés de mots basiques)... et bien entendu, comme le nombre de syllabes possibles est assez limité, il faut utiliser les tons. Là où ça devient difficile, c'est qu'il y a parfois des mots contraires qui ne sont séparés que par le petit bout d'intonation. "Klay" par exemple: Prononcé comme si on posait une question, en terminant plus aigu qu'on a commencé, signifie "Proche". Si on prononce "klay" en faisant bien attention à garder une intonation neutre... cela signifie "loin". Facile!
Et il y a parfois des homophones assez drôles. Un des nombreux (et délicieux) plats Thaïs a malheureusement un nom qui se prononce globablement "Caca Mou". Je sais, c'est potache, mais ça me fait beaucoup rire. Le "vrai" nom est "Khaw Khaa Moo". "Moo", c'est du porc.
Je vais reprendre la prochaine session mercredi prochain. J'ai besoin d'un peu de temps pour assimiler. Heureusement, Nuch m'aide à travailler mon vocabulaire.

Outre ce dernier cours, cette journée de mardi a aussi été maruée par les premières visites d'appartements. C'est peut-être un peu prématuré tant que j'ai pas une situation stable, mais ça ne coute rien, et permet de se faire une idée. La conclusion, c'est que c'est, bien entendu, moins cher qu'en France, même si certains quartiers et la proximité d'une station de "skytrain" peuvent faire franchement monter les prix.

Le week-end dernier, je suis allé faire un bowling avec Nuch et quelques amis. Soyons honnêtes: la Wii ne peut être considérée comme un entrainement valable. Je suis vraiment mauvais... Mais je m'amuse quand même. Surtout quand il y a une girafe de bière à proximité.

Hier était férié. Lin qui revient de vacances dans le Nord nous a rejoint avec San et Nuch pour passer la journée ensemble. Après un bon repas (quoiqu'un peu épicé), nous sommes allés voir "Jumper" au cinéma. Je pense que je vais aller beucoup plus souvent au cinéma ici. D'abord parce que c'est vraiment moins cher, ensuite parce que le films sortent souvent avant la France... ca me permettra de vous donner un avant goût des sorties à venir.
En l'occurence, "Jumper" est l'histoire d'un ado qui découvre subitement que si il pense très fort à un endroit, il peut s'y "téléporter" directement. L'histoire est traitée très "pop-corn movie". Scénario simple, psychologie facile et action quasi ininterrompue. Ce serait vraiment distrayant si il y avait une fin. Mais visiblement on est reparti pour un film à "suites" et ils ont fait le choix de tenir le spectateur en haleine... au risque de l'asphixier.
Tiens, ça me fait penser qu'Asterix "3"est sorti au ciné en France... Ca donne quoi? J'ai un peu peur que ça sente le navet.

Ensuite, nous sommes allés à KaoSan Road. La rue des "Backpackers". Toujours animée, blindée de bars de petits vendeurs de babioles et de touristes semi-baba-cool assez imbibés. Un peu à l'écart et difficile à trouver si on ne connait pas, se trouve un bar de "style" marocain. Tables basses, coussins et chicha sur une terrasse bien aérée. Très agréable, c'est sûr.

Ce soir, repos car samedi soir, on a prévu d'écumer les boites, vu que le "petit groupe" est enfin au complet. Bien entendu, un rapport complet suivra.

4 commentaires:

Anonyme a dit…

He JY!

Je constate que la vie est belle dans la ville au nom le plus long!
Petite question : qu'est ce qu'un backpaper(s)?
Pour Astérix, vraiment mauvaise presse...je n'y suis même pas allée, encouragée dans ma décision par mon neveu qui y est allé 2 fois, trop fort tata m'a-t-il dit! J'imagine que l'humour développé est pire que celui du 'kha kha moo".
Allez bonne continuation, je reprends lundi bohh.
Bises
Caro

Anonyme a dit…

Je te signale quand même que moi aussi je suis allé voir Jumper jeudi dernier.Alors les sorties de film en avant première, tu repassera. Par contre je n'ai pas envie d'aller voir Astérix : trop de battage publicitaire.
A plus
FF

Laurent a dit…

Bonjour,j'en appelle à un spécialiste des langues exotiques.
connaits la différence entre le chien,le cheval et le verbe venir.
idem pour la montagne,blanc,le riz,rentrer,je,il ou elle;
je fais le mariolle mais je n'entends pas la différence.

Jean-Yves a dit…

La différence de ton est quasi impossible à entendre pour un non-thai, a priori même après de longues années d'apprentissage... on peut s'en sortir quand le prof de thai accentue volontairement la prononciation, ou plus simplement grace au contexte...
Dur dur...